BAnQ logo. BAnQ logo. Archives

Recherche avancée - Le gouvernement et la ville de Québec d’après le recensement de 1681 (* NOUVEAUTÉ * 31 août 2022)

Présentation

Présentation

La base de données

La base de données comprend 5792 entrées touchant le gouvernement et la ville de Québec.

Toutes les informations contenues dans le recensement ont été saisies. Toutefois, l’ordre de présentation des enfants peut différer du document original. Nous avons suivi un ordre strictement basé sur l’âge.

La saisie des données avait d’abord été faite à partir de celles publiées par Benjamin Sulte. André Lafontaine, lors de sa première édition du recensement de 1681 publiée en 1981, avait fait de même. Toutefois, sa troisième édition, publiée en 2006, a été faite en ayant recours au document original disponible sur microfilm. Il a pu bonifier ses notes en tenant compte, entre autres, des travaux de Michel Langlois : Dictionnaire biographique des ancêtres québécois (1608-1700) et Carignan-Salières 1665-1668. Dans ses annotations, l’orthographe correspond généralement à celle du dictionnaire de René Jetté. Le lieu d’origine des conjoints, les renseignements sur leurs mariages, leurs contrats de mariage et finalement les références aux publications sont indiqués. Les « Filles du roi » sont identifiées.

Nous avons repris dans la base de données les annotations de M. Lafontaine en les adaptant aux impératifs d’une base de données et en bonifiant certaines entrées. Il était conscient que l’édition de 1981 comportait des lacunes et il se préoccupait que celle de 2006 la remplace. Il nous avait d’ailleurs demandé de la lui renvoyer et nous avait fourni, en échange, celle de 2006. Il était déçu que ses publications ne soient pas mieux connues et reconnues. Il nous écrivait : « J’ai publié en 1981 le vol. Rec. Annoté N.F. 1681 et je l’ai réédité en 2006. (Casault a-t-il la réédition?) Ce vol. est peu cité. On fait encore référence au travail de Sulte. Comme de quoi le prix Percy-Foy ne change pas grand chose à la diffusion d’un OUTIL de recherches. »

En mettant en ligne cette base de données, qui reprend une partie de son travail, nous souhaitons à la fois favoriser la diffusion d’un travail exceptionnel et rendre un hommage posthume à l’homme et à son œuvre. André Lafontaine est décédé à Sherbrooke le 10 avril 2021. Le Québec a perdu un collaborateur ayant grandement contribué à la diffusion de notre patrimoine archivistique.

Conseils pour la recherche

  1. L’application gérant la base de données distingue les caractères accentués et les traits d’union. Il faut donc faire des essais avec les différentes variantes orthographiques possibles.
  2. Afin de faciliter la recherche, les ménages ont été numérotés. Pour trouver tous les individus associés à un ménage, il s’agit tout simplement de relancer la recherche en utilisant le numéro de ménage. Cela permet en particulier de repérer les parents ou encore le conjoint ou la conjointe.
  3. Nous avons mis entre parenthèses des variantes orthographiques touchant les patronymes afin de faciliter la recherche. Les formes associées à un patronyme sont identiques à celles de la base de données Contrats de mariage provenant des districts judiciaires de Québec, de Beauce, de Charlevoix, de Montmagny et de Thetford Mines, 1636-1953 et de la Carte des environs de Québec de Robert de Villeneuve, 1685-1686. La recherche en sera d’autant facilitée.

 

Mise en contexte de la création des documents

Dans ses instructions données à l’intendant Duchesneau en juin 1675, Louis XIV lui enjoint d’exécuter un recensement aussi exact et véritable que possible de la colonie laurentienne. Le recensement doit faire état de tous les habitants du pays, ventilés par bourgades ou par paroisses. Il doit fournir le nombre exact d’hommes, de femmes et d’enfants dont chaque bourgade est composée, ainsi que la superficie de terres défrichées et la quantité de bestiaux qu’on y trouve. Le nombre de valets et de domestiques est aussi précisé.

Duchesneau s’exécute et fournit annuellement des données chiffrées sur l’état de la colonie. En 1681, pour la première fois depuis 1666 et 1667, il transmet au secrétaire d’État à la Marine son Recensement du Canada fait par M. duChesneau le 14e Novembre, 1681 un recensement nominatif de toute la population canadienne. Sont exclus cependant les 21 militaires de la garnison de Québec, le personnel du gouverneur et de l’intendant (35 personnes) ainsi que les membres des Premières Nations établis dans la colonie. Le relevé nominatif des « Indiens domiciliés », s’il avait été fait, n’a pas été conservé. Leur nombre était évalué à 960 en 1680 et il se serait accru de 207 personnes en 1681.

Après le recensement 1681, nous ne possédons aucun autre recensement complet des hommes, des femmes et des enfants vivant dans la vallée du Saint-Laurent avant 1851-1852. Ceux de 1825, 1831 et 1842 ne mentionnent que les chefs de famille. C’est dire l’importance et l’intérêt du document.

Selon l’intendant Duchesneau, « le présent recensement des francois habittués en Canada » se monte à 9710 personnes de « tous aages et de tous sexes ». En enlevant les personnes doublement recensées, par exemple les enfants servant comme domestiques recensés chez leur maître et chez leurs parents, on arrive plutôt à un chiffre de 9677 personnes regroupées dans les gouvernements de Québec (60 % de la population s'y concentre), de Montréal (28 %) et de Trois-Rivières (12 %).

 

Contenu des documents eux-mêmes

Le recensement fournit, suivant une progression géographique, la liste des ménages recensés les uns après les autres, avec les renseignements suivants : 

  • Prénom, nom et âge du chef de famille, avec l'indication du nom du mari décédé dans le cas d'une veuve.
  • Sa profession.
  • Prénom, nom et âge de sa conjointe si le chef de famille est un homme.
  • Prénom, nom et âge d'autres personnes faisant partie du ménage, avec parfois leur titre exact (frère, sœur, mère, etc. de tel ou tel membre du ménage).
  • Prénom, nom et âge des enfants du ménage en faisant la distinction pour les enfants d'un premier lit de l'un ou l'autre des parents.
  • Prénom, nom et âge des domestiques et apprentis recensés dans le ménage et parfois leur spécialité (cuisinière, servante, etc.). Les domestiques sont souvent identifiés par leur prénom seulement.
  • Nombre d'armes à feu possédées par le ménage.
  • Nombre et type de têtes de bétail ou de chevaux possédés par le ménage.
  • La superficie en arpents des terres mises en valeur (cultivées) par le ménage.

Le Recensement du Canada fait par M. duChesneau le 14e Novembre 1681, qui comporte 168 folios, est conservé par les Archives nationales d'outre-mer de la France, Dépôt des papiers publics des colonies, 5 DPPC 12. Il était anciennement conservé dans le Fonds des Colonies, sous-série G1, vol. 460.

 

Sources complémentaires

La diffusion du recensement du gouvernement et de la ville de Québec s’inscrit dans une volonté de mettre en ligne la plupart des recensements touchant la ville de Québec et ses environs. Elle est également liée au projet de mise en valeur des données contenues dans la Carte des Environs de Quebec en La Nouvelle France Mezuré sur le lieu très exactement en 1685 et 86 par le Sr Devilleneuve Ingénieur du Roy, qui spatialise le peuplement dans les environs de Québec et qui mentionne 405 individus. C’est l’objet de la base de données Les habitants des environs de Québec d’après la carte de Villeneuve de 1685-1686 mise en ligne en parallèle à celle-ci.

 

Bibliographie

CHARBONNEAU, Hubert, Yolande LAVOIE et Jacques LÉGARÉ, « Le recensement nominatif du Canada en 1681 », Histoire sociale / Social History, no 7 (avril 1971), p. 77-98.

JETTÉ, René, Dictionnaire généalogique des familles des origines à 1730, Montréal, PUM, 1983, 1176 p.

LAFONTAINE, André, Recensement annoté de la Nouvelle-France 1681, troisième édition, revue et révisée, Sherbrooke, A. Lafontaine, 2006, 436 p.

PALOMINO, Jean-François, L'État et l'espace colonial : savoirs géographiques entre la France et la Nouvelle-France aux XVIIe et XVIIIe siècles, thèse de doctorat en histoire, Université de Montréal, 2018, 525 p.

PANZANI, Florent, Les domestiques au Canada en 1681 – Étude d'un groupe à partir du recensement nominatif de la Nouvelle-France de 1681, mémoire de maîtrise en histoire, Département d'histoire, Faculté des lettres, Université Laval, 2002, 96 p.

SULTE, Benjamin. « Recensement de 1681 », publié dans Histoire des Canadiens-Français, 1608-1880 : origine, histoire, religion, guerres, découvertes, colonisation, coutumes, vie domestique, sociale et politique, développement, avenir, Montréal, Wilson & cie, éditeurs, 1882-1884, tome V, p. 53-88.